La suite d'Histoires du Nord ...

mardi 25 mai 2010

La municipalité de Coudekerque-Village, propriétaire du nom « Coudekerque »

Original, assurément. Rigolo, on pourrait être tenté de le penser. Mais l'initiative de la commune de Coudekerque-Village n'a rien de farfelu, bien au contraire. Et ceux qui pourraient être tentés de le supposer risquent de le payer.

Depuis le 16 mars et l'inscription de «Coudekerque» à l'INPI, (Institut national de la protection industrielle), quiconque exploite ce nom s'expose en effet à des poursuites. Lassés de subir la confusion avec le voisin Coudekerque-Branche, le Village a décidé de réagir.

À l'origine était Coudekerque, commune fondée en 1067. Puis, au fil des siècles, est apparue une extension baptisée «branche de Coudekerque».

Passant de l'excroissance à la dissidence est née Coudekerque-Branche et le début des soucis pour sa génitrice. Si la confusion s'était limitée à l'acheminement anarchique de quelques cartes postales, l'affaire n'aurait pas pris de telles proportions. «Mais les erreurs se multiplient», affirme Isabelle Kerkhof, conseillère municipale déléguée à la Communication. «Certains courriers importants n'atteignent pas leurs destinataires, des commandes se perdent ou sont livrées à Coudekerque-Branche. Parfois nous recevons des rappels de factures de matériels que nous n'avons pas reçus... Et, dans certaines publications, les inversions se multiplient et des faits qui se déroulent à Coudekerque-Branche apparaissent sous le nom Coudekerque, ce qui provoque la confusion. Voila pourquoi nous avons entrepris cette démarche qui est la deuxième étape de notre action.» La première avait consisté à officialiser la distinction qui s'était imposée dans les moeurs. Après des années de procédure, le maire, Jean-Marie Vandenbroucke, avait obtenu gain de cause, et, depuis la publication d'un décret en octobre 2008, il est devenu officiellement maire de... Coudekerque-Village. Depuis, de nouveaux panneaux sont apparus et les supports de communication municipale se sont adaptés.

« Coudekerque- Villageois » ?
La seconde étape a donc consisté à enregistrer le nom de Coudekerque auprès de l'INPI afin que personne ne l'utilise, permettant ainsi, d'éviter les confusions. «Nous avons dû vérifier que le nom n'était pas protégé, puis payer l'INPI afin qu'il effectue une étude plus profonde. Nous n'avons pas déposé le nom de Coudekerque-Village car les noms de communes sont protégés automatiquement. Maintenant que ces deux mesures ont été adoptées, nous espérons que nous n'aurons plus, comme Coudekerque-Branche, à subir les conséquences de confusions.» Le problème de la dénomination étant en voie de résolution, demeure le sort des habitants des deux communes, désignés sous un seul et même vocable : Coudekerquois. «Effectivement, il va falloir désormais plancher sur le sujet. Coudekerque-Villageois ?
Non, ce n'est pas très beau. Mais de toute façon, comme le Village est antérieur à la Branche, il ne serait pas logique que nous changions de nom ...
»

BRUNO VERHEYDE
in LA VOIX DU NORD, édition du 25 mai 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire