La suite d'Histoires du Nord ...

lundi 1 août 2011

César chez les Belges

28. "(...), bien que l'été fut presque à son terme, César estima cependant, comme il n'y avait plus dans la Gaule toute entière que les Morins et les Ménapes qui fussent en armes et ne lui eussent jamais envoyé demander la paix, que c'était là une guerre qui pouvait être achevée promptement et il conduisit son armée dans ces régions. il eut affaire à une tactique toute différente de celle des autres Gaulois. Voyant, en effet, que les plus grands peuples qui avaient livré bataille à césar avait été complétement battus, et possédant une région qui couvraient sans interruption forêts et marécages, ils s'y transportèrent avec tous leurs biens. César était parvenu à la lisière de ces forêts, il avait commencé de construire un camp et les ennemis ne s'étaient pas montrés quand soudain, au moment où nos soldats étaient au travail et dispersés, ils bondirent de toutes parts hors de la forêt et chargèrent les nôtres. Ceux-ci prirent rapidement les armes et les refoulèrent dans leurs bois; après en avoir tué un très grand nombre, ils les poursuivirent trop loin, sur un terrain trop difficile, et perdirent quelques hommes."



in Guerre des Gaules, livre III, 57-56 avant JC

note : Les Morins occupaient la région du Boulonnais et la côte entre Boulogne et Ostende, tandis que les Ménapes étaient établis vers les bouches de la Meuse et s'étendaient au Sud-Est des Morins, jusqu'au mont Cassel qui était un de leurs oppida.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire