La suite d'Histoires du Nord ...

lundi 1 août 2011

César contre les Ménapes et les Morins

De retour avec ses légions d'une difficile campagne en Bretagne, César doit affronter les Belges... Deux navires de transport sont séparés du reste de la flotte...




37. " [Ses] navires débarquèrent environ trois cents soldats qui se dirigèrent vers le camp romain; mais les Morins, que César, en partant pour la Bretagne, avait laissés pacifiés, cédant à l'appât du butin, les entourèrent avec un nombre d'hommes d'abord peu considérable, et les invitèrent à déposer les armes, s'ils ne voulaient pas être massacrés. Comme ceux-ci, ayant formé le cercle, se défendaient, ils ne tardèrent pas à avoir autour d'eux quelque six mille hommes, acccourus aux cris. Quand il apprit la chose, César envoya au secours des siens toute la cavalerie qui était au camp. Pendant ce temps, les nôtres tinrent tête à l'attaque: plus de quatre heures durant, ils combattirent avec un grand courage et tuèrent beaucoup d'adversaires tout en n'ayant que peu de blessés. Quand notre cavalerie apparut, les ennemis jetèrent leurs armes et prirent la fuite : on en fit un grand massacre.
38. César, le lendemain, envoya son légat Titus labiénus avec les légions qu'il avait ramenées de Bretagne, chez les Morins qui s'étaient révoltés. ceux-ci, les marins étant à sec, ne pouvaient s'y réfugier comme ils l'avaient fait l'année précédente; ils tombèrent presque tous entre les mains de Labiénus. Par contre, les légats Quintus Titurius et Lucius Cotta, qui avaient conduit les légions sur le territoire des Ménapes, après avoir ravagé leurs champs, coupé leur blé, incendié leurs maisons, durent revenir auprès de César, parce que les Ménapes s'étaient tous cachés dans de très épaisses forêts. César fit hiverner toutes ses légions chez les Belges. (...)"


in Guerre des Gaules, Livre IV, 55 avant JC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire